Logo Verein/Association français
italiano
hier Mitglied werden

   

pages en français

LMSI II «light»

Dernière chance pour le droit d’accès direct aux dossiers de protection de l’Etat

Après que le Conseil national ait refusé au cours de la session d’automne 2011 le droit d’accès direct figurant dans la LMSI II « light », il lui faudra à nouveau en décider durant la session d’hiver, le 5 décembre 2011. C’est pourquoi grundrechte.ch met à disposition une lettre modèle, afin que chacun et chacune puisse prier « ses » conseillères et conseillers nationaux d’accepter le droit d’accès amélioré de l’article 18. Les demandes doivent se trouver au Palais fédéral lundi, le 5 décembre, au plus tard.

La gauche et les Verts prennent partie pour le droit d’accès direct, l’UDC le refuse. Les membres des partis du centre, c'est-à-dire du PBD, du PDC, des radicaux ainsi que des Vert’libéraux, se retrouvent dans les deux camps. C’est pourquoi il est judicieux de s’adresser aux représentant/e/s de ces partis-ci au Parlement, et en particulier aux nouveaux élus.



   

SAUVER LE SECRÈT MÉDICAL

délai du 15 août 2011

L'association droitsfondamentaux.ch lance une action urgente pour sauver le secrèt médical. Les membres de l'association et toutes personnes intéressées sont appelés d'envoyer une lettre aux directions des hôpitaux de leur région avec copie au président de H+ et au Conseiller fédéral Didier Burkhalter. Le contrat signé entre H+ et santésuisse ne peut entrer en vigeur si la pluspart des membres de H+ sont d'accord (délai du 15 août).



   

Alliance appelle à un examen de l’usage de la biométrie

Une alliance internationale d’organisations sociétales et de personnes appellent le Conseil de l’Europe dans une pétition à effectuer un examen approfondi du prélèvement et le stockage des données biométriques par les Etats-membres.

Les pouvoirs publics exigent de plus en plus des données biométriques (en particulier les empreintes digitales et les images faciales digitales) des citoyens. Ces données personnelles sont stockées dans des chips “RFID” de passeports ou/et de cartes d’identités. Certains pays, comme les Pays-Bas, la France,la Suisse et la Lituanie, vont plus loin encore et stockent ces données dans des bases de données.



   

Sommes-nous tous fichés?

200 000 individus «dangereux» sont fichés à Berne, dont 22 000 qui habitent en Suisse. Mais la moitié des fiches seraient datée

La Suisse vit-elle une seconde affaire des fiches? Ou les révélations de mercredi sont-elles sans commune mesure avec l’énorme scandale des années 80, lorsque l’on découvrait que l’Etat suisse avait fiché 900 000 personnes? Une chose est sûre, le rapport de la Délégation des commissions de gestion (DélCdG) chargée de la surveillance des services de renseignement est une bombe. Vingt ans après les fiches, «il n’y a pas eu de changement de culture», a tranché mercredi le conseiller aux Etats Claude Janiak (PS/BL), président de la DélCdG. Le rapport fustige la gestion du système ISIS, qui fiche des individus censés menacer la Suisse. Plus de la moitié des données n’auraient pas été vérifiées depuis des lustres. Les clés pour comprendre le problème.



   

Carté d’assuré électronique

Sur les risques et les effets secondaires, commandez la notice d’emballage ou demandez conseil à droitsfondamentaux.ch

Cette année encore, la carte d’assuré électronique va être mise en circulation pour tous les assurés maladie.

droitsfondamentaux.ch vous explique dans cette «notice d’emballage» en quoi elle consiste et quels sont les risques et les effets secondaires liés à l’usage de cette carte à puce. La notice vous conseille  également sur la manière de l’utiliser, notamment pour empêcher que des informations confidentielles sur votre état de santé soient enregistrées dans des banques de données.

Les données relatives à la santé sont des informations convoitées : il est de plus en plus fréquent que l’on apprenne, par exemple, que des employeurs établissent des fiches de maladie sur leurs employés, voire les échangent entre eux. Ce genre de collecte illégale de données n’est que la pointe de l’iceberg. Il y a belle lurette que l’accès généralisé à nos données de santé n’est plus une chimère. Tôt ou tard, les assureurs-maladie et autres joueurs du grand casino de la santé pourront accéder sans problème – légalement – à des informations confidentielles à l’aide des données médicales enregistrées sur la carte d’assuré électronique ou par une procédure de consultation en ligne (cybersanté).

Pour commander la notice d’emballage, remplissez le formulaire éléctronique (n’oubliez pas de mettre votre adresse complète et le nombre des notices désiré). Un bulletin de versement vous sera envoyé avec le matériel commandé.



Prix des notices d’emballage:

2 expl. Frs 10.—

5 expl. Frs.20.—

10 expl. Frs. 30.— (y inclus le frais d’envoie)



Nom:
Prénom:
Adresse (rue, no.):
Code postale:
Lieu:
  
je commande 2 expl. (Frs 10.—)
je commande 5 expl. (Frs 20.—)
je commande 10 expl. (Frs 30.—)
Commentaire:
  

Ainsi, la forme ne peut être rempli automatiquement par un bot "spam", s'il vous plaît entrez le numéro suivant dans le champ.

Verifizierungscode

   

Information:





Malheureusement, à ce moment aucune page en français n'est disponible. Veuillez bien consulter la version allemande.

(Toutes les contributions pour des traductions en français sont trés bienvenues! - info@droitsfondamentaux.ch)

Aktuelles

Neue Webseite von grundrechte.ch

internationale Polizei-Netzwerke

«EasyRide» Neuauflage

Registrierung aller WLAN-Netze in Bern

Ortspolizeireglement der Stadt Biel

USA drohen mit Visumspflicht

WEF 2012

Änderung des Hooligan-Konkordats

BWIS II «light» beschlossen

«Bundestrojaner» in der Schweiz

Stoppt die Sonderflüge!

Schweiz wegen Landesverweisung gerügt

Europe versus Facebook

Wegweisungen in Bern

Unterschriftensammler in Bern verhaftet

Fallpauschalen: Arztgeheimnis im Eimer

Ständerat stimmt BWIS II «light» zu

Antennensuchläufe

Die Datenfresser

Petition zur Speicherung von biometrischen Daten

ACTA

Verfassungsgerichtsbarkeit in der Schweiz

Journalist am WEF verhaftet

Grenzüberschreitende Spitzel

Volkszählung 2010

Polizei schnüffelt in Hotels

Gesetzliche Grundlagen für E-Dossiers

Totalrevision Alkoholgesetz

BWIS II «light»

200 000 neue Fichen

verschärfte Internet-Überwachung

Facebook weiss alles

Demo-Recht unter Druck

Notverordnungen des Bundesrats

Polizeiaufgabengesetz unzumutbar

Demos bleiben in Bern erlaubt

E-Health auf Raten

20 Jahre Protest gegen den Fichenskandal

Aufruf gegen BWIS II

Kollektivmitglieder
 
Alternative Liste Winterthur
augenauf Basel
augenauf Bern
augenauf Zürich
Bierkurve Winterthur
Bündnis Luzern für Alle
Demokratische Juristinnen und Juristen Schweiz DJS
Grünes Bündnis Bern
Grüne Partei Bern-Demokratische Alternative GPB-DA
Gruppe für eine Schweiz ohne Armee GSoA
Humanrights.ch / MERS
Junge Linke Alternative - JuLiA
JungsozialistInnen JUSO Schweiz
Liste gegen Armut und Ausgrenzung
Piratenpartei Schweiz
Referendum BWIS
Solidaritätsnetz Region Basel
Solidaritätsnetz Sanst-Papiers Bern
Swiss Internet User Group SIUG
Verein PSYCHEX

Kontakt
 
grundrechte.ch
Postfach 6948
3001 Bern

Tel 031 312 40 30
FAX 031 312 40 45

Postkonto 60-774158-7

info@grundrechte.ch



Mitglied werden

   

zuletzt aktualisiert: 5. Juli 2012